L'éclairage de studio

Modeler sa lumière

En studio de photographie, on n’utilise jamais les flashs nus. La lumière d’une source ponctuelle est très « dure », c'est-à-dire donnant des ombres très marquées ; tous les rayons provenant d’un même point source.

 

 

 

Les flashs de studio ont une baïonnette, spécifique à leur flash, un peu à l’instar des appareils réflex.

Le flash cobra a déjà son modeleur, c’est une lentille de Fresnel qui permet de donner une conicité du faisceau d’éclairage,  variable selon la distance de celle-ci au tube flash.

Modeler la lumière d’un flash de studio, c’est mettre devant un accessoire qui permet d’en faire une source avec une certaine caractéristique.

En studio, l’importance est toute portée sur les ombres, le contraste de l’image et la restitution de la texture (micro-contraste). Les modeleurs permettent de faire varier ses paramètres.

 

Les modeleurs les plus utilisés sont :

 

 

  • Les parapluies

 

  • Les boites à lumière

 

  • Les bols

 

  • Les snoots et modeleurs à effets

 


les parapluies

Il existe couramment 3 sortes de parapluies,  le blanc, l’argenté et le diffusant. Les parapluies permettent de diffuser la lumière ponctuelle du flash  en « arrosant » sous un angle très ouvert (140°).  

 

 

 

Parapluie blanc pour un éclairage doux, il est aussi utilisé comme éclairage de débouchage pour diminuer le contraste ou pour éclairer un fond.

 

 

Parapluie argenté, pour une lumière plus "dure" avec lus de micro-contraste. Il a un rendement supérieur au parapluie blanc.

 

 

 

Parapluie diffusant, transmettant la lumière à travers sa toile. Il est utilisé le plus près possible du modèle, à la limite du cadre. Utilisé aussi comme éclairage secondaire de débouchage , il permet aussi de diminuer la puissance du flash en utilisation par réflexion.

 

 

Les parapluies fermés font (un peu) office de boite à lumière. Ils sont très utilisé en extérieur, pour des shootings de groupe par exemple, avec un rendement supérieur à un parapluie classique.

 

 

A suivre... (les boites à lumières)

Écrire commentaire

Commentaires: 0